Luxembourg (FR)

 

Vous avez besoin d'aide pour acheter un compresseur d'air ?

Cette page présente quelques étapes simples à prendre en compte lors de l'achat d'un compresseur d'air. Beaucoup de gens pensent immédiatement à un petit appareil portatif que l'on branche sur les pneus de sa voiture et sur la prise de courant du tableau de bord pour gonfler ses pneus à environ 30 psi. 

Qu'est-ce que l'air comprimé ?

Les compresseurs d'air commencent à cette taille et vont jusqu'à quelque chose qui pourrait être aussi grand qu'une pièce typique de votre maison. Les progrès récents dans les technologies des compresseurs ont permis de réduire la taille de ces très grandes machines, comme les modèles sans huile Ultima, mais la réalité est qu'il existe un large éventail de processus différents qui utilisent l'air comprimé, du gonflage des pneus à l'alimentation de lignes de production d'usines entières. 

Notre page dédiée à l'air comprimé ? explique pourquoi de nombreuses industries dépendent de l'air comprimé pour alimenter leurs processus et vous pouvez en savoir plus sur les différentes applications des compresseurs. Le fait est que la taille des compresseurs commence avec les très petits modèles de 2 kW et qu'il existe des modèles de chaque taille de kW jusqu'à 320 kW et plus dans certains cas, car chaque machine doit répondre à une tâche très spécifique : générer le volume d'air correct à la pression correcte.

 
engineer and air compressor installation

Le débit et la pression d'air nécessaires au processus doivent être correctement adaptés. C'est l'une des considérations les plus importantes à prendre en compte lors de l'achat d'un compresseur d'air. Cette page donne un aperçu des éléments à prendre en compte, qu'il s'agisse d'un modèle 2kW ou 250kW.


Les différents compresseurs CompAir peuvent être sélectionnés ici, sélectionnez les onglets pour voir les différents types disponibles :

Compresseur à vis lubrifiée

Compresseur sans huile

Traitements d'air & périphériques

Compresseurs mobiles de chantier

A quoi sert-il ?

Sélectionnez le bon type de compresseur d'air pour l'application pour laquelle vous l'utilisez, vous pouvez en savoir plus sur les différentes applications de l'air comprimé ici.

Piston ou vis, sans huile ou lubrifié, vitesse régulée ou non, dernière technologie d'entraînement ou principe éprouvé ? Lorsqu'il s'agit d'acheter un compresseur d'air ou de moderniser une station de compression existante, vous avez le choix entre de nombreuses options. Les compresseurs sans huile sont par exemple utilisés dans l'emballage alimentaire où l'air est en contact direct avec le processus qu'il dessert et doit donc être totalement pur.

 

Quel est le CFM (ou le débit d'air requis) dont je dispose ?

Pour alimenter un outil pneumatique typique dans un atelier d'usine, il faut 4-5CFM. Le débit du compresseur doit donc correspondre à cette application à la pression correcte à laquelle l'outil pneumatique doit fonctionner, par exemple 5 ou 8 bars. Le débit d'air du compresseur change également en fonction de la pression nécessaire, il est donc très important de le dimensionner correctement. De nombreuses applications typiques de compresseurs d'air fonctionnent entre 3 et 15 bars environ. Au-delà, un compresseur à piston haute pression sera utilisé, par exemple pour le remplissage des bouteilles d'air de plongée sous-marine, où des pressions allant jusqu'à 250 bars (250 fois la pression atmosphérique) sont nécessaires.

Faites votre préparation : une bonne planification

Avant d'acheter un compresseur d'air, il faut établir une série de chiffres et de faits pour l'ensemble du réseau d'air comprimé. Il s'agit notamment de la demande d'air comprimé (actuelle et dans un avenir prévisible), de la qualité d'air comprimé requise et de l'utilisation éventuelle de la chaleur résiduelle du compresseur pour un autre processus opérationnel, comme le chauffage de l'usine. Si le compresseur est ajouté à une station existante, vous devez également envisager son intégration dans la technologie de contrôle.

Il est généralement conseillé de mesurer la demande d'air comprimé sur une période donnée afin de déterminer un profil de besoins pour lequel le ou les compresseurs peuvent être sélectionnés.

 

Audit de l'air

Les audits d'air comprimé sont un moyen efficace d'identifier votre consommation d'énergie actuelle et d'évaluer vos besoins en air comprimé.

 

Comment puis-je contrôler mon air comprimé ?

Les audits de l'air peuvent être aussi simples ou aussi complets que vous le souhaitez. Une unité d'enregistrement des données est attachée à chaque compresseur de votre réseau pour une période de temps déterminée. Les résultats de l'audit peuvent ensuite être utilisés pour analyser vos besoins en pression d'air, votre consommation d'énergie et votre débit.

Nos ingénieurs peuvent ensuite formuler des recommandations qui vous aideront à choisir la bonne taille et la bonne combinaison de compresseurs à vitesse fixe et régulée. L'audit de l'air comprimé peut également déterminer si vous devez passer à une nouvelle machine plus efficace, apporter des améliorations supplémentaires au réseau ou à la tuyauterie ou si votre compresseur doit être mieux contrôlé. Nous pouvons ensuite vous conseiller sur les améliorations que vous pouvez apporter à votre réseau pour réduire les fuites et faire des économies.

En plus d'effectuer un audit de votre système d'air comprimé, vous devez également inclure des contrôles réguliers des fuites d'air dans vos routines de maintenance.

airinsite air audits

Une simple étude de détection des fuites permet d'identifier rapidement tout problème et toute action corrective peut avoir un effet positif immédiat, avec des périodes de retour sur investissement rapides.

air compressor installation

Un réseau simple de compresseur d'air, avec le compresseur (à gauche), le réservoir, le sécheur d'air et la gestion des condensats à droite.

Mesure et élimination des fuites

Une évaluation complète de l'état des canalisations et des équipements existants comprend également la mesure de la consommation d'énergie et des fuites. Cela peut permettre de réaliser des économies considérables : même dans les réseaux d'air comprimé bien entretenus, 10 à 20 % de l'air comprimé généré est perdu en raison de fuites, dans certains cas, ce pourcentage peut atteindre 40 %.

Tableau des pertes par fuites (voir ci-dessous)

 
air leakage loss table

Réduction de la pression et récupération de la chaleur

Un contrôle précis de la pression du système peut également permettre d'économiser de l'énergie : 8 bars sont-ils vraiment nécessaires ou 7 bars suffiraient-ils ? Si c'était le cas, vous économiseriez huit à dix pour cent des coûts énergétiques liés à l'air comprimé, sans aucun investissement. La récupération de la chaleur peut également augmenter considérablement l'efficacité de la station de compression, car il existe de nombreux processus thermiques dans lesquels la chaleur résiduelle peut être utilisée. Dans le cas des compresseurs à injection d'huile, 94 % de l'énergie utilisée peut être récupérée sous forme de chaleur.

Un accent sur la qualité de l'air comprimé

De nos jours, il n'est plus possible de décider quelle technologie de compresseur utiliser pour générer la qualité d'air comprimé requise sans tenir compte des nouveaux développements et découvertes. Les compresseurs de haute technologie de dernière génération pour la production d'air comprimé sans huile et les compresseurs à piston traditionnels raffinés jouent tous deux un rôle important dans ce domaine. Cela est particulièrement vrai pour les processus de production sensibles, où au moins une partie du flux d'air comprimé doit répondre aux plus hautes exigences de qualité, car il est utilisé, par exemple, comme air stérile pour la ventilation des fermenteurs dans l'industrie pharmaceutique ou la production alimentaire, pour les lignes de remplissage et d'emballage ou la fabrication électronique et les ateliers de peinture. 

Dans ces cas, le processus et le fluide de travail du compresseur d'air doivent être 100% exempts d'huile, ce qui pose la question de savoir s'il faut générer de l'air exempt d'huile directement ou par filtrage. La question de savoir s'il faut utiliser un compresseur d'air lubrifié à l'huile avec un équipement de traitement de l'air pour éliminer les contaminants après la compression ou un compresseur totalement exempt d'huile a été longuement débattue par le passé. Si l'élimination des aérosols d'huile de l'air comprimé est un processus complexe, la compression dans un compresseur lubrifié à l'huile est, à ce jour, plus efficace. Cependant, dans de nombreux cas, une pureté totale de l'air est requise dans les applications alimentaires et de fabrication électronique. En savoir plus sur les différentes classes de pureté de l'air comprimé ici.

 

food manufacturing compressor installation

Une planification impartiale

Il est préférable d'aborder la planification sans opinions préconçues telles que "il faut un compresseur à vis/compresseur à piston/compresseur lubrifié à l'huile" ou "il faut une machine de 75 kW" Il est préférable d'examiner soigneusement toutes les options. Si vous consultez des spécialistes, ils ne doivent pas non plus être liés à un type de compresseur spécifique. Une analyse précise de la situation actuelle et le calcul de la demande d'air comprimé et du niveau de pression actuels, ainsi que ceux attendus dans le futur, doivent toujours servir de base à vos décisions.

Si les composants du système, y compris le traitement de l'air, sont coordonnés les uns avec les autres et si les dépenses de maintenance ont été déterminées, alors les coûts d'exploitation, avec leur forte proportion de coûts énergétiques, peuvent être estimés avec une grande précision.

La modernisation porte ses fruits

Étant donné que les coûts d'exploitation d'un système d'air comprimé représentent environ 80 % des coûts du cycle de vie (comme nous l'avons mentionné au début), même l'investissement dans une technologie avancée de compresseur à économie d'énergie entraîne des coûts moins élevés que l'exploitation continue d'un système qui ne fonctionne pas de manière optimale.

Cela signifie que la consommation d'énergie d'une station de compression est le facteur décisif en termes de coûts. Un investissement initial plus élevé peut se traduire par un retour sur investissement rapide. Cela peut être démontré par des chiffres : un compresseur type de 75 kW, qui fonctionne pendant 4 000 heures par an à 70 % de sa capacité et 20 % de fonctionnement à vide, entraîne des coûts énergétiques annuels de 18 400 €. Cette somme est basée sur un prix de l'électricité de 8 ct/kWh.

Un large éventail d'industries utilisent des compresseurs d'air pour alimenter leurs processus dans une grande variété d'applications. Vous pouvez en savoir plus sur certaines d'entre elles ici (lien vers la page "Qu'est-ce que l'air comprimé"). Vous pouvez voir un simulateur de compresseur à vis en action sur cette page ici.

fr-LU